LA TERRE ET LES HOMMES DE LA PROVINCIA AFRICA, DE LA LOI AGRAIRE DE 111 AVANT J.-C. A JULES CESAR

Descargas

Visitas a la página del resumen del artículo:  298  

Información

Artículos
1-27
Publicado: 30-05-2018

Autores/as

Resumen

L’Africa, première province d’Afrique, séparée du royaume numide par la Fossa Regia, fut organisée, sous la République, par plusieurs lois : lex Livia après la chute de Carthage en 146, lex Rubria créant la Colonia Iunonia Carthago en 122, loi agraire de 643 a.u.c. (111 avant J.-C), loi césarienne conduisant à la fondation de la Colonia Iulia Concordia Carthago. La source principale est la partie africaine (lignes 43-95) de la Tabula Bembina, une table de bronze sur laquelle est inscrite la loi agraire organisant l’ager locus. Elle assigne une centurie de 200 jugères à chacun des colons de la colonie supprimée (lex Rubria quae fuit), organise le vectigal sur les terres achetées à Rome (ager priuatus uectigalisque), établit des stipendiaires sur les terres des cités juridiquement dissoutes, met à part l’oppidum Carthago détruit, garantit les frontières des alliés africains, dote en terres Utique, les troupes puniques ralliées et les enfants du roi numide Massinissa, inscrit tout le reste comme terres publiques sur le cadastre et en affecte les revenus au trésor public par l’intermédiaire des publicains (censoria locatio). Connaissant une immigration italienne importante et socialement diverse, l’Africa, fut marquée par la création d’une colonia Iulia à Carthage. Elle servit de modèle à la fin de la République et sous le Principat.

Descargas

Los datos de descargas todavía no están disponibles.

Cómo citar

Peyras, J. (2018). LA TERRE ET LES HOMMES DE LA PROVINCIA AFRICA, DE LA LOI AGRAIRE DE 111 AVANT J.-C. A JULES CESAR. Riparia, 4, 1–27. Recuperado a partir de https://revistas.uca.es/index.php/sig/article/view/3670

Citas

S. AOUNALLAH et L. MAURIN, « Pagus et civitas Siviritani, une nouvelle « commune double » dans la pertica de Carthage », Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik, BAND 167, Dr. Rudolf HABELT, Bonn, 2008, p. 227-250.

S. BACCOLINI, Le forme istituzonali (praefectus gentis, princeps gentis, praefectus nationis) nell’ambito del controllo politico militare delle popolazioni indigene non romanizzate, Parma, 2007.

O. BEHRENDS, « Les conditions des terres dans l’empire romain », De la terre au ciel, Paysages et cadastres antiques, II, Monique CLAVEL-LÉVÊQUE et Georges TIROLOGOS (Editeurs), Besançon, PUFC, 2004, p. 5-8.

A. BOULANGER, CICÉRON, Discours, tome IX Sur la loi agraire – Pour C. Rabirius, texte établi et traduit par André BOULANGER, 2e éd., Paris, Les Belles Lettres, 1960.

A. BOUVET, CÉSAR, Guerre d’Afrique, texte établi et traduit par A. BOUVET, Paris, Les Belles Lettres, 1949.

G. CHOUQUER, « Le droit des agri ou droit ‘agraire’ antique et altomédiéval », Bullettino dell’istituto di diritto romano « Vittorio scialoja », Quartia Serie Vol. V (2015), volume CIX della collezione, Milano, Dott. A. Giuffrè Editore, 2015, p. 37-112.

G. CHOUQUER, Les catégories de loi agraire à la fin du IIe s. av. J.-C. (sententia Minuciorum de 117 av. J.-. et lex agraria de 111 av. J.-C.), Fief, Observatoire des formes du foncier dans le monde, Paris, décembre 2016.

M. CLAVEL-LÉVÊQUE et alii, HYGIN L’ARPENTEUR, L’établissement des limites, Corpus Agrimensorum Romanorum IV HYGINI GROMATICI Constitutio limitum, texte traduit par M. CLAVEL-LÉVÊQUE, D. CONSO, A. GONZALES, J.-Y. GUILLAUMIN, Ph. ROBIN, Commision européenne, Casa Editrice Dott. Eugenio Jovene, Napoli, 1996.

J.-J. COMBES-DOUNOUS, APPIEN, Les guerres civiles à Rome, livre I, traduction de Jean-Isaac COMBES-DOUNOUS, revue et annotée par Catherine VOISIN, introduction et bibliographie de Philippe TORRENS, Paris, Les Belles Lettres, 1993.

L. DE LIGT, « Studies in legal and agrarian history IV : Roman Africa in 111 B.C. », Mnemosyne, 54, 2, 2001, p. 182-217.

L. DE LIGT, « The problem of ager priuatus uectigalisque in the epigraphic Lex agraria », Epigraphica, LXIX (1-2), 2007, p. 87-98.

J. DESANGES, PLINE L’ANCIEN, Histoire naturelle, Livre V, 1-46, 1ère partie, L’Afrique du Nord, texte établi, traduit et commenté par Jehan DESANGES, Paris, Les Belles Lettres, 1980.

Toni ÑACO DEL HOYO, « Los stipendiarii griegos en Asia Minor (189-188 a. C.) », Histoire, espaces et marges de l’Antiquité 2, hommages à Monique CLAVEL-LÉVÊQUE, Besançon, PUFC, 2003, p. 35-46.

P. GOUKOWSKY, APPIEN, Histoire romaine tome IV, Livre VIII, Le livre africain, texte établi et traduit par Paul GOUKOWSKY, avec la collaboration de Serge LANCEL, 2e tirage, Paris, Les Belles Lettres, 2002.

J. HEURGON, « Inscriptions étrusques de Tunisie », CRAI, 1969, p. 526-551.

J.-M. LASSÈRE, Ubique populus, peuplement et mouvements de population dans l’Afrique romaine de la chute de Carthage à la fin de la dynastie des Sévères (146 a. C. – 235 p. C.), Paris, 1977, éditions du CNRS.

E. LOMMATZSCH und Th. MOMMSEN, Corpus Inscriptionum Latinarum, Inscriptiones antiquissimae ad C. Caesaris mortem, Berlin, 1893, I.2.200 (= 585).

A. MAHJOUBI et alii, Histoire de la Tunisie, l’Antiquité, Société Tunisienne de Diffusion, par Hédi SLIM, Ammar MAHJOUBI, Khaled BELKHODJA, Tunis, s.d. (1966).

Th. MOMMSEN, « Lex agraria a.u.c. DCXLIII, ante Chr. 111 », Gesammelte Schriften I, Berlin, 1905, p. 65-145.

J. PEYRAS, Le Tell nord-est dans l’Antiquité, essai de monographie régionale, préface de Louis MAURIN, éditions du CNRS, Paris, 1971.

J. PEYRAS, « Colonies et écrits d’arpentage du Haut-Empire », Histoire, Espaces et marges de l’Antiquité, Hommages à Monique CLAVEL-LÉVÊQUE, Besançon, 2003, p. 103-155.

J. PEYRAS, « Cités libres et fédérées occidentales, et imperium romain », De la terre au ciel, II, Paysages et cadastres antiques, Monique CLAVEL-LÈVÊQUE et Georges TIROLOGOS (Éditeurs), PUFC, Besançon, 2004, p. 29-38.

J. PEYRAS, « La colonie d’Uthina et le milieu africain », Oudhna (Uthina), colonie de vétérans de la XIIIe Légion, Histoire, urbanisme, fouilles et mise en valeur des monuments, sous la direction de Habib BEN HASSEN et Louis MAURIN, Institut National de Patrimoine, Tunis et Ausonius, Bordeaux, 2004, p. 269-272

J. PEYRAS, Arpentage et administration publique à la fin de l’Antiquité, les écrits des hauts fonctionnaires équestres, textes établis, traduits et annotés par Jean PEYRAS, PUFC, Besançon, 2008.

J. PEYRAS, La loi agraire de 643 a.u.c. (111 avant J.-C.) et l’Afrique, Présentation, essai de restitution (lignes 43-95) et notes, PUFC, Besançon, 2015.

J. REYNOLDS, Aphrodisias and Rome. Documents from the excavation of the theater at Aphrodisias, conducted by Kenan T. ERIM : together with some related texts, Society for the Promotion of Roman Studies, London, 1982.

Ch. SAUMAGNE, « Le plan de la colonie gracchane de Carthage », B.A.C. 1928-1929, p. 648-664 = Etudes d’histoire sociale et politique relative à la province romaine d’Afrique, Le Cahiers de Tunisie, t. X, 1962, p. 473-487.

C. ZANGEMEISTER, Paul OROSE, Historiarum aduersus paganos libri VII, IV, 22, 8, éd. C. ZANGEMEISTER, Vienne, 1882, ( = C.S.E.L. V).