Du récit de voyage colonial de Celarié au roman autobiographique de Choukri : Des regards vers le Maroc colonial.

Contenido principal del artículo

Juan Manuel SANCHEZ DIOSDADO

Resumen

Après le Traité de Berlin (1884) et la répartition du continent africain entre les puissances européennes, le Maroc se trouve visiblement sous l’influence de la France et de l’Espagne. Une influence qui aboutit à la signature du Protectorat en 1912 où le Maroc est soumis à une mutation sociohistorique qui attire inexorablement le regard de nombreux peintres et écrivains du Maroc et de l’Europe. C’est le développement d’une production littéraire et artistique où le roman autobiographique d’expression française et le récit de voyage colonial nous laissent entrevoir tous les aspects sociohistoriques du Maroc colonial. Cet article se focalise alors sur le récit de voyage d’Henriette Celarié, Amours Marocaines (1927) et le roman autobiographique de Mohamed Choukri Pain Nu (1973).


Henriette Celarié est une voyageuse orientaliste française qui n’hésite pas à visiter les régions les moins connues du Maroc, notamment le Moyen Atlas, pour nous faire découvrir la diversité et la richesse de la civilisation amazighe. Contrairement, Mohamed Choukri est un écrivain maghrébin d’origine rifaine et amazighe, sa production littéraire est marquée par une vision pessimiste sur la situation du Maroc colonial et postcolonial et par sa lutte pour dévoiler au monde la réalité crue des bas-fonds de Tanger et Tétouan. Une construit image éloignée des stéréotypes.


En dépit des dissimilitudes entre ces deux écrivains, la lecture de ces deux œuvres nous permet d’acquérir une image globale sur les différents aspects socioculturels du Protectorat français et espagnol, sur le Maroc de la fin du XIXème siècle à la deuxième moitié du XXème siècle.


Mots-clés : Maroc, roman autobiographique, récit de voyage, image globale, stéréotypes..

Palabras clave
Maroc, roman autobiographique, récit de voyage, image globale, stéréotypes,

Descargas

Los datos de descargas todavía no están disponibles.

Detalles del artículo

Cómo citar
SANCHEZ DIOSDADO, J. M. . (2021). Du récit de voyage colonial de Celarié au roman autobiographique de Choukri : Des regards vers le Maroc colonial. Al-Andalus Magreb, 27, 103. https://doi.org/10.25267/AAM.2020.v27.03
 
Sección
Artículos

Citas

AMEUR, Souad (2013). Écriture féminine : images et portraits croisés de femmes. (Thèse doctorale). Paris : Université Paris-Est Créteil.
AZIZA, Mimoun (2013). «La sociedad marroquí bajo el Protectorado español (1912-1956)». El protectorado español en Marruecos: la historia transcendida. Bilbao: Ibedrola.
ARIAS ANGLES, Enrique (2007). «La visión de Marruecos a través de la pintura orientalista española». Mélanges de la casa de Velázquez. 37-1. URL: https://journals.openedition.org/mcv/2821
BARNES, Hector (2017). «La épica historia de Moulay Ismail, el sultán que tuvo más de mil hijos». El confidencial. URL: https://www.elconfidencial.com/alma-corazon-vida/2017- 06-25/moulai-ismail-1000-hijos_1401997/
BATAILLE, Georges (1999). L’apprenti Sorcier. Textes, Lettres et Documents (1932-1939). Rassemblés, présentés et annotés par Marina Galletti. Paris : Éditions de la Différence.
CAMINADE, Emmanuelle (2011). « Le pain nu » de Mohamed Choukri ». URL: http://l-or-des- livres-blog-de-critique-litteraire.over-blog.com/article-le-pain-nu-de-mohamed-choukri- 74309817.html
CELARIE, Henriette (1927). Amours Marocaines. Paris : Librairie Hachette.
CELARIE, Henriette (1927). La vie mystérieuse des harems. Paris : Librairie Hachette. CHOUKRI, Mohamed (1980). Le Pain nu (présenté et traduit de l’arabe par Tahar Ben Jelloun).
Paris : Éditions Points.
BASCH, Sophie (Éd.). (2011). Voyage en Orient. Souvenirs, impressions, pensées et paysages, pendant un voyage en Orient (1832-1833) ou Notes d’un voyageur. Paris : Gallimard. DELMAS, Benoit (2018). « Le pain nu : le récit cru sur le Rif de Mohamed Choukri ». Le Point
Culture. URL: https://www.lepoint.fr/culture/le-pain-nu-le-recit-cru-sur-le-rif-de-mohamed-
choukri-24-07-2018-2238726_3.php.
ERNOT, Isabelle (2011). « Voyageuses et histoire. Voyageuses occidentales et impérialisme : l’Orient à la croisée des représentations (XIXème siècle) ». Genre & histoire. 8. URL : https://journals.openedition.org/genrehistoire/1272#tocto2n5
FOUCAULT, Michel (1963). « Préface à la transgression ». Critique: Hommage à Georges Bataille. 195-196, 751-769.
— (1986). La pensée du dehors. Mexico : Fata Morgana.
GUILLAUME, J et CLAUDE, P (Éds.). (1998). Nerval. Voyage en Orient. Préface d’André Miquel.
Paris : Gallimard.
GOTHOT-MERSCH, Claudine (Éd.). (2006). Flaubert, Voyage en Orient (1849-1851). Paris:
Gallimard.
GHIATI, Claude (2011). » Le Maroc des voyageuses françaises au temps du Protectorat. Une
vision (de) colonisatrices ». Genre & Histoire. 8.
URL : http://journals.openedition.org/genrehistoire/1135
GIDE, André (1935). Journal 1889-1939.
HARPIGNY, Guy (1980). « Edward Saïd, L’Orientalisme, l’Orient créé par l’Occident ». Revue
théologique de Louvain, 12ème année (3), 357-361. URL :
https://www.persee.fr/doc/thlou_0080-2654_1981_num_12_3_1857_t1_0357_0000_1
HELLER, Leonid (2009). « Décrire les exotismes : quelques propositions ». Études de Lettres. 2-3, 317-348. URL : https://journals.openedition.org/edl/447
HILALI BACAR, Darouèche (2014). L’autofiction en question. Une relecture du roman arabe à travers les œuvres de Mohamed Choukri. (Thèse doctorale) Sonallah Ibrahim et Rachid El-Daïf. Lyon : Université Lumière Lyon II.
LESPES, Marlène (2017). De l’orientalisme à l’art colonial : les peintres français au Maroc pendant le Protectorat (2017). Toulouse : Université de Toulouse Jean Jaurès.
LOTI, Pierre (1890). Au Maroc. Paris : Bartillat.
MAHFOUF, Ismail (2011). La « transgression » dans le récit de Fatima Mernissi : Rêves de femmes. Une
enfance au Harem. (Thèse doctorale). Bejaia : Université « Abderrahmane Mira » de Bejaia. URL : http://www.univ- bejaia.dz/dspace/bitstream/handle/123456789/7445/La%20%C2%AB%20transgression %20%C2%BB%20dans%20le%20r%C3%A9cit%20de%20Fatima%20Mernissi%20.pd f?sequence=1&isAllowed=y
MERNISSI, Fatima (1994). Rêves de femmes. Une enfance au harem. Paris : Albin Michel. MOGA ROMERO, Vicente (2013). «El duelo del pied-noir: una reflexión acerca de la representación del Protectorado en la novela española actual». El protectorado español en
Marruecos: la historia transcendida (240-280). Bilbao: Ibedrola.
MONDADON, Louis & BOUTILLIER DU RETAIL, Armand (1921). Biographie d’Henriette Celarié
(1872-1958). Recueil. Dossiers biographiques Boutillier du Retail. URL:
https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42021448h
MORALES LEZCANO, Victor (2013). «Expansión española, ciencias humanas y experimentales en el norte de Marruecos (1880-1956)». El protectorado español en Marruecos: la historia transcendida. (83-109). Bilbao: Ibedrola.
MORENE, Jean-Édouard (dir.). (1957). Des chercheurs français s’interrogent. Orientation et organisation du travail scientifique en France. Toulouse : Privat.
SAMI, Mustapha (2013). L’écriture de l’enfance dans le texte autobiographique marocain. Eléments d’analyse à travers l’étude de cinq récits. Le cas de Chraïbi, Khatibi, Choukri, Mernissi et Rachid O. (Thèse doctorale). Florida: Université de Florida. URL: https://ufdcimages.uflib.ufl.edu/UF/E0/04/51/66/00001/SAMI_M.pdf
TASRA, Saïd (2014). Littérature de voyage. La voix de l’autre ou la mise en récit d’une « autorité polyphonique ». URL: https://lvm.hypotheses.org/936
— (2016). « La femme orientale dans La vie mystérieuse des Harems : une éternelle recluse ? » Hypothèses. URL: https://core.ac.uk/download/pdf/47306087.pdf
THORTON, Lynne (2011). Les Orientalistes. Peintres voyageurs. Paris : ARC Edition.